Il se montre loyal envers son maître, qu’il protègera contre tout. Méfiant envers les étrangers, il s’agit d’un chien adorable, affectueux, doux et docile avec sa famille adoptive. Chien de garde par excellence, le Beauceron est un fabuleux chien de travail et de sport.

Son physique impressionnant repousse les plus téméraires. Cependant, derrieres ses airs de chien ''dissuasif'', il se révèle être un formidable compagnon de vie .Ses principales qualités sont la fidelité et responsabilité.

Untitled
 
satan%20Automne_edited.jpg

Notre élevage est un élevage familiale situé en campagne ou nos chiens peuvent bénéficier de grands espaces pour dépenser et se développer en sécurité. Notre histoire d’amour avec les beaucerons a maintenant 11 ans. Quel aventure et une belle histoire d’amour ....beauceron un jour, beauceron toujours!

Our kennel is a family kennel located in the countryside where our dogs can benefit from large spaces to spend and grow safely.  Our love story with the Beaucerons is now 11 years old. What an adventure and a beautiful love story ....

beauceron one day, beauceron always!

 
ABB0C60F-7899-4BB8-B062-1EB23489E6F1_edited_edited_edited_edited.jpg

Le Berger de Beauce compte parmi les plus anciennes races françaises et a certainement une origine commune avec les différentes races bergères. Certains comme Pennant et Tilesius ont fait dériver le chien du chacal ou du loup, mais il apparaît, de nos jours, que cette version est totalement erronée.

Les modifications apportées à nos différentes variétés de chiens de berger sont le résultat des façons de vivre, d'élever, de dresser, de travailler, qui, ajoutées aux mille aspects divers des habitats, des variations climatiques - ce que nous appelons aujourd'hui le biotope -, et aux méthodes de reproduction, ont fait se diviser dans leurs espèces ces chiens si utiles à la garde des troupeaux, des habitations et à la défense des gens.

Le Berger de Beauce est du type dit lupoïde et les naturalistes du XVIII° siècle: Buffon, Linné, Cuvier, de même que les zootechniciens du XIX° siècle: Cornevin, Pierre Mégnin, Paul Dechambre, etc..., estimaient qu'il descendait d'une souche fort ancienne que les paléontologistes ont désigné sous le nom de "Chien des Tourbières" (Canis familiaris palustris) dont des vestiges ont été, notamment, découverts dans les stations lacustres du Jura français. Il serait faux de croire que ce Chien des Tourbières ressemblait physiquement au beauceron actuel ou à tout autre représentant de chien de berger.

Les appréciations que l'on peut porter sur l'utilisation des chiens en ces périodes très reculées de la préhistoire ne peuvent être que des hypothèses.

Dès l'antiquité, certains auteurs latins font état de chiens de berger. Au premier siècle de notre civilisation, Varron cite, sans toutefois les définir, plusieurs races fameuses de chien de berger. Plus tard, Gaston Phoebus a lui aussi décrit ces variétés, reprenant certaines images de ses devanciers. L'idée qui se dégage de ces différents écrits est que le chien dit "de berger" était surtout un défenseur du troupeau contre les éventuels prédateurs, loups, lynx, ours, etc. et non un conducteur.

Jusqu'à une période relativement récente, il semble donc que tout le travail du chien de berger fut la défense du troupeau. Mais les différents documents qui nous permettent d'imaginer la vie ou l'utilisation des chiens de berger, il y a seulement quelques siècles, manquent nettement de rigueur.

C'est en 1809, dans le cours d'agriculture de l'abbé Rozier, on parle de deux races de chiens de berger, dont un mâtin et l'autre un chien de plaine. Et ce n'est qu'en 1863, à la première exposition canine organisée à Paris par la Société Impériale d'Acclimatation à l'occasion de l'Exposition Universelle, que figurèrent 13 chiens à oreilles droites, à poil noir et fauve, qui étaient bien du type lupoïde. Sans aucun doute, c'était la première apparition officielle de ce qui devait devenir le Berger de Beauce.

Jusque-là, seuls étaient définis quelques types de chiens ; chiens de luxe et chiens de chasse, alors que le chien de berger était considéré comme un outil indispensable mais sans plus.

C'est au cours du XIX° siècle seulement que l'idée de races bergères s'est précisée. Le monde agricole vivant en vase clos et pratiquant peu d'échanges avec ses voisins, chaque région a gardé son particularisme. Ce manque de communication a certainement été à la base des créations d'ethnies canines, bovines ou ovines mieux adaptées à telle ou telle région. Partant de ces données, il est aisé d'imaginer que, dans une région précise, un chien rustique, obéissant, actif, intelligent, etc... rendant un excellent service pour la conduite du troupeau a pu devenir le créateur d'une souche bergère.

Comme à cette époque, le chiot ne présentait aucune valeur vénale, il n'était pas question de conserver la portée entière; on ne gardait que le ou les chiots retenus. Pour déterminer son choix dans les premiers mois de vie, la manière la plus simple et la plus normale était de ne conserver que les chiots ressemblant le plus au géniteur choisi, partant du fait que s'il y avait ressemblance physique il y aurait probablement identité aussi pour les aptitudes et pour les qualités morales.

Ainsi, si l'on considère les générations canines de deux ans en deux ans, dans un temps relativement court, une vingtaine d'années ont suffi pour former, dans des régions précises, des ensembles de sujets présentant une certaine homogénéité.

Sans le savoir, l'idée de sélection, voire de race était née.

C'est avant 1898 que l'on vit les premiers chiens de berger à poil court. Ces beaucerons ressemblaient d'assez loin aux sujets actuels. Ils avaient le museau plus fin, à poil ras, les oreilles droites et écourtées, le poil demi-long, dur, avec un sous-poil feutré. Ils étaient tachés de feu au-dessus des yeux, au-dessous de la mâchoire, devant les épaules et aux extrémités des quatre pattes, ce qui avait incité les éleveurs d'alors à qualifier ces chiens de "Bas-Rouge". La robe était ordinairement noire, quoiqu'il y eut dans cette variété des chiens de toutes les couleurs, entièrement gris ou complètement noirs.

En cette année de 1898 Sauret, Chapuis, Derossy, Thibault, etc. présentèrent de très beaux sujets. Depuis, l'appellation "Beauceron" fut donnée à tort à tous les chiens dont le poil était court, même ras; à part eux, on ne voyait que des chiens à poil long, ébouriffés, sélectionnés et dénommés plus tard "Briard".

En 1894 était paru, en langue hollandaise, un ouvrage sur les Races de chiens ne faisant pas mention du Berger de Beauce ni d'aucune autre race de berger français, omission qui fut vivement reprochée à son auteur, le comte Henry de Bylandt. Dans l'édition qui fut faite en langue française et qui parut en 1897, cet oubli fut réparé. Les dessins d'une grande qualité technique nous présentait déjà le Berger de Beauce moderne. C'est, à ma connaissance, l'une des plus anciennes représentations du beauceron connue.

En 1896, sous l'influence des études du vétérinaire Pierre Mégnin, Membre de l'Académie de Médecine, et des observations de Sauret, avisé conducteur de bestiaux, Emmanuel Boulet, exploitant agricole, organisa, avec l'appui d'Ernest Menaut, Inspecteur Général de l'Agriculture, une réunion de personnalités dans une salle du Marché de la Villette. Une commission fut formée et chargée de déterminer les points les plus rationnels fixant les caractéristiques de deux races de chiens de berger, l'une à poil court, l'autre à poil long.

Cette commission comprenait Ernest Menaut, Paul Dechambre, Professeur de Zootechnie à l'Ecole Vétérinaire de Maison Alfort et à l'Ecole d'Agriculture de Grignon, Milne Edwars, Directeur du Museum d'Histoire Naturelle, Emmanuel Boulet et Sevrette, éleveurs, Bertaux, Directeur, et Teyssandier, Vétérinaire au Marché de la Villette, Bénard Brandin, Bizouème, Triboulet, Roussile, agriculteurs possédant des troupeaux de moutons renommés. La commission décida de dénommer les chiens de berger à poil long: Berger de Brie, et Berger de Beauce ceux à poil court. Il n'était nullement question que ces noms de province française indiquent le lieu d'origine de ces deux races, mais seulement de les différencier l'une de l'autre.

Du reste, c'est en Brie que l'on rencontrait plus précisément un chien de berger à poil court, battant sans être flottant, que Cornevin qu alifiait de chien de bouvier ou chien de vacher. C'est certainement ce type, amélioré par les premiers éleveurs, Leroux, Leclerc (Sardine, le roi de la coupe d'oreilles), Triboulet, Derossy, Leys, Houlier, Sauret qui, sous la désignation de "Bas-Rouge poil court", obtint des succès dans les premières manifestations canines à partir de 1896.

Voici les noms de ces premiers beaucerons qui furent les ancêtres de nos bergers de Beauce actuels: Fido, Bas-Rouge, Bergère, Partons-nous, Camarade, Fripon, Ribotte, Rapide, etc... A la suite de la réunion du Marché de la Villette furent adoptés les premiers standards; quelques mois plus tard le "Club français du chien de Berger" était fondé sous le patronage et la subvention du Ministère de l'Agriculture et sous la présidence d'Emmanuel Boulet. Ses statuts sont publiés dans un bulletin officiel qui, par la suite, devint un journal périodique Le Berger Français et dont les buts principaux sont définis comme suit: encourager par tous les moyens possibles l'amélioration, l'élevage et le dressage de nos races si utiles de chiens de berger français, collaborateurs indispensables de la ferme, en même temps que fidèles gardiens, et récompenser les meilleurs bergers.

1. En organisant des concours de chiens de berger au travail et des expositions.

2. En vulgarisant par la gravure les plus beaux types, en y ajoutant la description de chaque variété afin de faciliter le choix des reproducteurs et de renseigner les éleveurs.

3. En invitant ses adhérents à faire inscrire leurs élèves bien typés au Livre des Origines Français (L.O.F.) afin de faire connaître aux amateurs les chiens de race suivie.

4. En invitant toutes les Sociétés d'Agriculture et les Comices agricoles à récompenser dans leurs assises annuelles les chiens de berger et de bouvier.

5. En récompensant les bergers qui ont accompli le plus d'années de bons et loyaux services chez leurs maîtres ou dans la même exploitation.

6. En engageant les Sociétés d'Agriculture à nommer une commission chargée d'inspecter les bergeries dans leur circonscription et de récompenser les bergers dont les troupeaux seront les mieux soignés et les bergeries les mieux tenues.

La description de deux races bergères, le Berger de Brie et le Berger de Beauce, est définie vers la meme epoque par le professeur Cornevin de l'Ecole ' Vétérinaire de Lyon qui, avec l'aide d'Emmanuel Boulet, établit un protocole des différentes caractéristiques et mensurations précisant les points du standard des deux races.Il ne faut pas oublier de citer que vers 1900 apparurent des beaucerons à poil ras. En effet certains éleveurs pour des raisons diverses donnèrent la préférence à des chiens à poil ras et souvent de couleur très foncée, les feux n'apparaissant que très peu ou pas du tout. Des lots assez importants de cette variété furent alors présentés; ce fut du temps perdu pour l'avenir de la race, car, en restant dans le poil primitif, c'est-à-dire court battant, on avait le chien tout indiqué et bien plus pratique pour les travaux auxquels il était destiné. Cette toison faite par la nature protège mieux des intempéries journalières, ce poil battant donne plus de satisfaction que le poil ras, il entretient une certaine fraîcheur de la peau pendant les périodes de chaleur et protège du froid pendant l'hiver. Il fallait rappeler cette tentative car, de nos jours, on retrouve encore certains beaucerons avec un poil ras, souvent très foncé et une tête longue et maigre; on les qualifie de "dobermanisés", mais il est fort probable que ce sont des résurgences des chiens sélectionnés dans ce type à cette époque.

De 1914 à 1918, des chiens Berger de Beauce d'un excellent type participèrent avec tout leur courage, toute leur force, au sauvetage des blessés. 

Référence: Le Club des amis du beauceron 

 
 
95492344-388A-4DD7-A003-F29AFFC8316D_edited_edited.jpg
 

Hope Satan des Monts du Lac 

CH FCC,Hope Satan des Monts du Lac

Cotation 4 FR ( excellent+ caracatère et Morpho,national d'élevage france 2015)

SCAU (certificat de sociabilité et d’aptitude à l’utilisation)

Brevet de travail IPO-R ( pistage et Sauvetage)

CH.FCC Junior

CH.FCC

HAnches :excellent

COudes: Normal

Eyes:Normal

Heart:Normal

Excellent +, morphologie et caractère (NE USA,national d'élevage USA 2015-2017)

Date de naissance : 23/12/2012


http://www.aboutbeaucerons.com/cgi-bin/geneal.pl?db=beauceron.dbw&op=search&gens=4&pattern=Hope+satan&submit=Search+Now

Margot du sixième sens 

Date de naissance/D.O.B:14 Avril 2016

Mère/Dam: Ch FCC G'Bella des Monts du Lac

Ch.JR FCC

Hanches:Good

Coudes- yeux- Coeur: Normal

Père /Sir: G'Zook du Mûrier de Sordeille

Étalon recommandé Cotation 4 National D'Élevage 2012 (à 14 mois)

CSAU, Préparation de Brevet de Ring

Halyce du Sixième Sens

Ch FCC Halyce du sixième sens

Date de naissance/D.O.B: 15 juin 2012

Hanches:excellente

Coudes:Normal

Mère /Dam: Devika black des bergers de corail

Père /Sir: Penn Tibone


http://www.aboutbeaucerons.com/cgi-bin/geneal.pl?op=tree&index=37815&gens=4&db=beauceron.dbw

Iasmine des Monts du Lac 

Ch junior FCC,Iasmine des monts du lac

Date de naissance/ D.O.B:12 juin 2013

Hanches Good

Coude Normal

Mère /Dam: Ch France Brume des Monts du Lac

Qualification chien de sauvetage-surface classe B

Championne de France conformité au standard 2012 à la National d'Élevage


Père /Sir: Fangio Belz du Chemin de Belharra


http://www.aboutbeaucerons.com/cgi-bin/geneal.pl?op=tree&index=37913&gens=4&db=beauceron.dbw

Penn Tibone 

25/12/2009-23/12/2020

Hanches:excellent 

Coudes: normal

CH Élite de la FCC

Mère-Dam:Albine de la Prahas

Père - Sir: Duke le Québécois de la Noé D'orient

Les chiens ne nous abandonnent que pour mourir, mais ils nous laissent leurs merveilleux souvenirs pour éclairer le reste de notre chemin. 

Buck Tibone 

CH.Elite FCC Buck Tibone 

Date de naissance :25 décembre 2009

Hanches:excellent 

Coudes: normal

CH Élite de la FCC

Mère-Dam:Albine d e la Prahas

Père - Sir: Duke le Québécois de la Noé D'orient

http://www.aboutbeaucerons.com/cgi-bin/geneal.pl?op=tree&index=33640&gens=4&db=beauceron.dbw

Fier retraité de l’élevage 






Devika Black des Bergers de corail

Fière retraité de l’élevage 

G’Bella des Monts du Lac 

Fière retraité de l’élevage; notre Bella nous a quitté le 10 janvier 2020. Elle laisse un vide incroyable dans nos vies  mais d’agréables et doux souvenirs et une belle empreinte de patte dans notre cœur.Never Forget ❤️ 

Morgane du Sixième Sens 


Odile du Sixième Sens 

Date de naissance:
Hanche good
Coeur yeux et coudes Normal

Irina du Sixième Sens 


Méo du Sixième Sens 


Rebelle du Sixième Sens

Date De Naissance:26 Aout 2020
Fille de Margot du Sixième Sens et
Nota Bene du Mont Des Croisettes

Russy

Date de Naissance : 6 décembre 2020
Mère: Odile du Sixieme Sens
Père: Lover des feux de l'ange

Mes Beaucerons

Penn Tibone

 

Mes Beaucerons

Méo Dss

 

À propos de nos chiots

Nos chiots naissent dans notre maison et y resteront jusqu'à l'adoption. Ce qui leurs permet  d'apprivoiser les bruits quotidien de la maisonnée. Ils sont manipulés et stimulés tout les jours pour bien les préparer a leurs vie futur. Introduction à la cage et à la propreté, stimulation sensoriel et environnemental, balade en voiture, sortie de groupe en forêt, au casse-croûte, au local d'obéissance canin....

Nous suivont un programme rigoureux de vermifugation dès leurs naissances et aux deux semaines jusqu'à leurs départ.

Ils sont vaccinés à 4 semaines ( distemper et parvovirus) et a 8 semaines ( distemper-parvovirus-hépatite et toux de chenil). Un examen vétérinaire est effectué en même temps.

Ils sont micro-pucé a 4 semaines.

Ils sont enregistrés a la Fédération Canine du Canada, avec pedigree de 4 générations.

Ils sont garantie 2 ans contre les maladies reconnus héréditaires.

Ils sont inscrits a une assurance santé de 6 semaines à partir du départ de l'élevage.

Ils reçoivent une trousse départ commandité par Purina ( nourriture et accessoires), coupon rabais Létourno, Be One Breed, SOS odeurs ( avec échantillons).

 Puppies

Our puppies are born in our house and will stay there until adoption. This allows them to tame the daily noises of the household. They are manipulated and stimulated every day to prepare them for their future lives. Introduction to cage and cleanliness, sensory and environmental stimulation, car ride, group outing in the forest, snack, room obedience canine....

We followed a rigorous program of deworming from their births and every two weeks until their departure. They are vaccinated at 4 weeks (distemper and parvovirus) and 8 weeks (distemper-parvovirus-hepatitis and kennel cough). A veterinary examination is carried out at the same time. They’re micro-chipped at four weeks. They are registered with the Canine Federation of Canada, with pedigree of 4 generations. They are guaranteed 2 years against diseases recognized hereditary. They are enrolled in a health insurance of 6 weeks from the departure of the farm. They receive a starter kit sponsored by Purina

photo chiots.jpg
 

Purina Pro Plan

Tout nos chiens sont nourrit avec la game de nourriture de Purina Pro Plan.

À chaque âge ses besoins, chaque conditions a ses besoins. Pro Plan offre une nourriture de qualité pour répondre aux  demandes et nécessités de chacun de nos chiens.

Pro Planᴹᴰ pour chiens | Purinaᴹᴰ Canada

Pro Plan Logo_RGB_2020_0.png
 
 

St-Raymond, QC G3L4P8 , Canada

418-284-9713

  • Facebook
Untitled
 

418-284-9713

  • Facebook

©2019 par Elevagedusixiemesens. Créé avec Wix.com